«

»

Mar 25

TERRE SAINTE

TERRE SAINTE

Je vous remercie toutes et tous très sincèrement pour ce merveilleux cadeau en Terre Sainte à l’occasion du Jubilé de mon anniversaire. Ce pèlerinage est vraiment une bénédiction pour moi et pour toute notre communauté que j’ai portée dans la prière.

Je ne me souviens guère de mon premier pèlerinage ; il faut dire qu’on n’est pas le même homme en vingt ans et la mémoire est sans doute sélective. J’ai apprécié le groupe de pèlerins accompagné par Mgr LACOMBE, évêque auxiliaire de notre diocèse, et nos guides sur cette route biblique : depuis les déserts du Neguev et de la Judée où la Parole de Dieu se révèle à nos coeurs, en passant par la Galilée et la Samarie et enfin Jérusalem. Le mont des Béatitudes et le lac de Tibériade sont des lieux encore naturels où l’on imagine bien la prédication de Jésus. Nazareth et Bethléem rappellent l’importance de l’Incarnation du Verbe de Dieu, qui s’est fait chair, pour notre vie. Le Saint Sépulcre et le chemin de la Passion du Christ nous invitent aussi à l’espérance de la Résurrection.

Ce pèlerinage nous fait prendre aussi conscience de la réalité du pays, des conditions de vie des habitants, de la pluralité religieuse, des territoires occupés, de la situation des chrétiens. Une Soeur, Fille de la Charité de Saint Vincent de Paul, nous a témoigné de l’Oeuvre des enfants (musulmans) abandonnés à Bethléem (« la Crèche ») à cause des abus sexuels familiaux.

A la fin du pèlerinage, nous devions exprimer nos souhaits pour notre retour. Voici le mien : réaménager un lieu de prière devant l’image de Notre-Dame du Perpétuel Secours, pour les Chrétiens d’Orient et de la Terre Sainte, prière pour la Paix. Et enfin, aménager la chapelle de St Joseph pour l’enfance, la Vie dès sa conception avec l’Enfant Jésus et le « Oui » de son père adoptif et de sa mère, Marie, toujours vierge.

La Terre Sainte est aussi chez nous, dans le tabernacle, puisque Jésus y est présent dans son Corps, son Sang, son Ame et sa Divinité, et que tout homme est une histoire sacrée.

Père Christophe, 19 mars 2019